L'art au Québec, point de vue de mon agent...

L’art au Québec… C’est…


Pas facile!


Mais grâce à beaucoup de travail, de talent, des clients qui ont cru en lui et un peu de chance, Mathieu a su tirer son épingle du jeu, il fait partie des rares chanceux qui peuvent bien vivre de leur art et ne se consacrer qu’à ça.


Ces œuvres monumentales font le tour du monde, mais surtout, rayonnent ici, au Québec et ça, mes amis, ce n’est pas une chose simple!


Pourquoi ce n’est pas simple?


Parce qu’on fait face à plusieurs obstacles…


| D’un point de vue « institutionnel » |


Le milieu « institutionnel » de l’art, les musées, centres d’exposition, etc…; il s’agit d’un petit milieu, plutôt fermé où il est parfois mal vu d’être trop « commercial », où il est coutume d’avoir de la difficulté à vivre de son art. Un milieu, comme tant d’autres, trop souvent composés des mêmes gens qui ont du mal à s’ouvrir aux nouveaux talents, à ceux qui ne font pas partie de « la clique » et qui refusent « d‘entrer dans le rang ».


Encore pire quand ce qu’on crée est de la taille d’un semi-remorque et prend plusieurs mois à créer; assez difficile de les exposer dans une maison centenaire ou au deuxième étage d’un musé!


De toute façon, si la conception d’une œuvre prend plusieurs mois et qu’on a un succès « commercial », où sommes-nous censés trouver du temps pour créer des œuvres à exposer?


| D’un point de vue « public » |


Dès que quelque chose est public, les opinions fusent de toute part… Ce qui est très bien!


Ce qui l’est moins par contre, ce sont les propos haineux gratuits. « C’est laid », «juste une autre cochonnerie », etc.


Fort heureusement, Mathieu fait principalement des œuvres qui se vendent au privé (même celles qui sont publiques ont été acquises par des privés) ce qui ne génère pas ce genre de message. Dès que les gens comprennent qu’ils n’ont pas un sou à verser, que ce ne soient pas leurs taxes ou leurs impôts qui ont payé une œuvre, tout d’un coup elle devient beaucoup plus belle!


C’est très triste de voir, des artistes, produire ce qui s’avère parfois l’œuvre de leur vie, mais qui crée tellement de polémique que tout ce que les gens retiendront c’est « qu’elle a couté trop cher ».


Les gens critiquent souvent très fortement les artistes de tous les milieux, mais oublient malheureusement que derrière le travail d’un artiste, il y a une personne qui a fait de son mieux, qui a du talent et qui a tout donné. À l’aire des réseaux sociaux, à une époque où on se permet de tout critiquer, que son art soit public, parfois, ça peut faire mal!


| D’un point de vue « commercial » |


L’amour de l’art; au Québec, nous n’en sommes qu’au tout début de notre amour pour l’art. On apprend tranquillement à l’apprécier, l’intégrer, comprendre sa valeur. Quand je négocie la vente d’une œuvre en dehors du Québec, les acheteurs vont hésiter entre un Mathieu Isabelle ou l’œuvre d’un autre artiste…une chose est certaine, ils veulent investir dans une œuvre d’art.


Ici, l’acheteur hésite entre un Mathieu Isabelle et une nouvelle voiture, un bateau, etc.


Mathieu fait partie des chanceux qui ont la liberté de créer en tout temps, qui font face à une belle demande pour leur travail.


Bien sûr, je mentirais si je disais que c’est n’est attribuable qu’à la chance parce que je l’ai vu se consacrer entièrement à son art, faire des sacrifices et y investir temps et argent avant de récolter les fruits de son travail, mais nous savons, lui et moi, qu’une part de tout ça relève d’une belle chance, qu’il a su s’attirer.


Je sais que les artistes ne sauvent pas des vies, que leur travail n’est pas essentiel, mais je crois qu’il y a de la place pour bien des choses dans ce monde et que l’art en fait très certainement partie et qu’à ce sujet, nous avons beaucoup à apprendre de pays ayant un amour pour l’art plus ancré dans leur valeur. Je crois fermement que chacun peut trouver une forme d’art qu’il saura apprécier, ne serait-ce que par son esthétisme ou encore par son symbole. Que d’intégrer du beau c’est aussi intégrer du bonheur!


Et je sais surtout que de donner les moyens de créer à un artiste permet de faire ressortir toute l’ampleur de son talent.

Récemment, les évènements m’ont donné un très grand espoir pour les artistes d’ici…


Quand des citoyens se mobilisent pour acquérir une œuvre d’art…


La « saga » du Fougueux de Bromont…que je vous invites à lire, juste ici : https://www.mathieuisabelle.com/post/la-saga-du-fougueux-de-bromont


Kelly Ann Normandin | Zaz Conseil

Agent officiel Mathieu Isabelle

ENGLISH | FRANÇAIS

MATHIEU ISABELLE INC - TOUS DROITS RÉSERVÉS - COPYRIGHT © 2018 | WEB DESIGN PAR ZAZ CONSEIL